Popularité grandissante du lait A2

PAR BEN VERSTEEG, SPÉCIALISTE VENTES ET PRODUITS SEMEX

L'un des sujets d'actualité dans l'industrie laitière est la popularité croissante du lait contenant des bêta-caséines de type A2 pour les consommateurs et les producteurs laitiers. Les producteurs dans de nombreuses régions du monde sont incités à produire du lait A2 afin de satisfaire la demande croissante pour ce qui est considéré comme une alternative plus saine aux produits laitiers classiques (Zoetis, 2015). Cependant, la science derrière cette tendance demeure controversée et elle n'est pas très bien comprise par beaucoup de consommateurs et de producteurs. L'objectif de cet article est de présenter une évaluation des faits tels qu'ils sont connus actuellement, et d'expliquer la marque A2 de Semex.


Le lait est composé de plusieurs éléments solides, y compris des minéraux, du lactose, des graisses et des protéines. Il y a trois protéines de caséine notables dans le lait : Les caséines alpha, kappa et bêta, cette dernière étant la protéine qui nous intéresse dans le présent article (Zoetis, 2015). Il existe plusieurs variantes de la protéine bêta-caséine, dont les plus courantes étant les variantes reconnaissables A1 et A2, ainsi qu'une une variante B et quelques autres plus rares (Pal, 2015). La recherche suggère qu'historiquement, tout le bétail est porteur de la variante A2, mais que la variante A1 est apparue suite à une mutation dans les troupeaux européens il y a quelques milliers d'années. La variante A1 se trouve plus couramment dans les races d'ascendance européenne, cependant, elle a été introduite dans certains cheptels de bovins non européens par le biais de croisements (Pal, 2015). Dans la population Holstein, on estime que les variantes A1 et A2 apparaissent en quantités approximativement égales. Dans la race Jersey, l'allèle A2 est légèrement plus répandu (Woodford, 2007).


La production de protéines bêta-caséine dépend de la combinaison de deux de ces variantes (c'est à dire A1/A2) puisque toutes les vaches portent deux allèles. Ces allèles sont codominants, c'est-à-dire que les vaches ayant deux variantes différentes (hétérozygotes) produiront une quantité égale de chaque protéine, tandis que les vaches ayant deux copies du même allèle (homozygote) produiront cette protéine uniquement (Woodford, 2007). Cela donne ainsi la possibilité aux producteurs laitiers d'obtenir un troupeau exclusivement homozygote A2 par le biais de la sélection génétique. Bien qu'une conversion rapide vers A2 soit possible au moyen de tests génétiques et d'abattage sélectif des sujets A1, une approche plus saine pourrait se faire par étapes de sélection génétique avec des taureaux A2/A2 avant la conversion afin d'éviter d'abattre les sujets A1.




QU'EST-CE QUE LA MARQUE A2A2 DE SEMEX ?

Semex a constaté la croissance continue de la demande des clients pour les taureaux homozygotes A2, et en réponse, nous avons développé notre marque A2A2 pour aider les éleveurs à identifier facilement les taureaux et les caractères qu'ils souhaitent intégrer dans leurs programmes d'élevage. La gamme A2A2 de Semex est constituée de taureaux testés génétiquement comme homozygotes A2A2, garantissant donc de transmettre l'allèle A2 à leur progéniture. Ces taureaux couvrent un large éventail de notre gamme : un grand nombre d'entre eux portent les marques Immunity+MC et GenomaxMC et beaucoup sont éprouvés.


TÉLÉCHARGERS


Popularité grandissante
du lait A2

L'un des sujets d'actualité dans
l'industrie laitière est la popularité

TÉLÉCHARGER